Le Contrôle Technique Périodique

Retour

Comprendre les défaillances du contrôle technique periodique

Le contrôle technique périodique est un examen visuel, effectué sans démontage, portant sur les organes essentiels du véhicule qui a aussi vocation à protéger l’environnement et à améliorer la sécurité des automobilistes. Il comprend 133 points de contrôle et 610 défaillances potentielles, dont 470 peuvent entraîner une contre-visite en cas d’anomalie. 

Ces 610 défaillances sont répartis en 3 niveaux :

140 défaillances mineures : le véhicule doit être réparé sans obligation de contre-visite. Les incidences sur la sécurité ou l’environnement sont inexistantes, il n’y a pas de danger possible ou immédiat.

341 défaillances majeures : des réparations sont nécessaires sur le véhicule, le propriétaire dispose d’un délai de 2 mois pour les réaliser. Une contre-visite est nécessaire après les réparations pour lever les défaillances. Les incidences sur la sécurité ou l’environnement sont avérées, le danger est possible.

129 défaillances critiques : des réparations doivent être réalisées urgemment. Le véhicule est immobilisé à partir de minuit le jour du contrôle. Une contre-visite est requise pour lever les anomalies (le conducteur dispose de deux mois pour la réaliser). Les incidences sur la sécurité ou l’environnement sont avérées, le danger est immédiat.

Le contenu de ce contrôle est réglementé par l'arrêté du 18 juin 1991. Cette réglementation impose une indépendance totale du contrôle technique vis-à-vis de toute activité liée à la réparation ou au commerce automobile. 

Le contrôle technique est donc neutre, impartial et objectif.

--
N'hésitez pas à nous contacter pour prendre rendez-vous pour effectuer votre contrôle technique périodique

 

Prenez contact
Bien préparer son véhicule
Pour le contrôle technique. et rouler en toute sécurité !